Minolli, peintre français (1944), n’est pas seulement un plasticien, on dit de lui qu’il est un penseur qui a choisi en priorité la peinture pour s’exprimer. Pour cet artiste-peintre, un tableau est une parcelle de pensée qui une fois l’œuvre peint achevé, prend sa place dans un ensemble cohérent : l’image d’une vie. Peindre, c’est accepter de vivre son art 24 h/24 car l’artiste doit s’immerger totalement pour donner le meilleur de lui-même. Un sacerdoce !

Premières peintures en 1959, Minolli expose depuis 1976.

1977 Galerie Alexandra, Nice

1981 A la demande du maire de Morangis, Minolli organise le 1er Salon d’Art de cette ville.

1991 Exposition de ses travaux sur Nietzsche à la Bibliothèque de l’Ecole Polytechnique à Palaiseau,

1992 Rétrospective d’Arpajon. Peintures, encres de Chine. Catalogue.

2000 expo/concert avec P.Y. GANDON, pianiste et organiste. Présentation du concept de peinture/partition. Chilly-Mazarin

2001 P.Y. GANDON, lors d’un concert à l’orgue de la cathédrale de Dol de Bretagne, met à son programme l’interprétation de peintures/partitions de Minolli. Même prestation en août 2002.

2005 Exposition à l’académie du Viaduc des Arts – PARIS

2006 Manifeste pour un art transversal avec Maria YAKOUBOVITCH

2009 « ERATO sur la palette »  – Recueil de poésie. La muse, se promène entre les couleurs et les saveurs d’un art consommé qu’est la féminité.

2010 « Les murs mitoyens » avec Maria YAKOUBOVITCH (pseudo Lara Osmond) Premier essai de transversalité avec la poésie.

2014 « Jeu de miroirs » livre d’art avec Maria YAKOUBOVITCH

Ce livre est une nouvelle expérience d’Art transversal sur la dualité peinture-poésie.

2015 Expo-Danse avec Lina Sittner